Autographes Passe-Present



Newsletter


Lepassepresent
Present sur RV

Marche Dauphine Puces Saint Ouen

Membre de


Syndicat des Antiquaires


Antiquites et Collections



LIENS EXTERNES

Restauration
Documents


Restaurations Documents Anciens

Musee Fenaille


Musee Fenaille Rodez

Sainte Eulalie d'Olt

Sainte Eulalie d'Olt-Histoire
Pour les Hotes

[ABD EL-KADER] DECAZES Elie, ancien Président du conseil, 1835, Lettre avec signature autographe au général Trèzel

[ ABD EL-KADER ]

Paris le 3 mars 1835

Lettre Signée

Elie DECAZES

 

 

Homme politique

adressée au


Général TREZEL
Commandant

l'Armée d'occupation
à Oran

Plus de détails


0,00 €

Disponibilité : Ce Document n'est plus présent.

0 pièce


Prévenez-moi lorsque un document similaire est disponible


"...Mon cher général [...] Si j'avais été gouverneur général, je n'aurais certes pas choisi mieux, si j'avais pu décider à me priver de vous à Alger.  Vous avez pu voir dans les procès verbaux de la Commision d'Afrique notre opinion sur le prétendu traité de soumission d'Abd El-Kader,  dont le texte était si peu d'accord  avec le moniteur et vous aurez deviné facilement tout ce que nous pensions au milieu de la discretion et de la mesure de nos paroles. [...] Si j'avais été gouverneur général, il est probable que si je n'avais pu obtenir le traité de la cession de Mostaganem avec Abdel Kader moyennant un tribut, j'aurais essayé d'y placer une garnison turque comme celle qui y était quand le genéral Desmichel a fait la faute de le remplacer par les troupes françaises et je pense encore aujourd'hui autant qu'on peut avoir une opinion de loin sur de telles questions, que c'est toujours le seul parti à prendre. Tenu pour certain que la chambre des députés ne voudra qu'on garde ni Mostaganem, ni Bougie. Pour forcer à les évacuer, elle réduira les subsides pour l'armée d'occupation dans la proportion de 10000 hommes. La Commission avait proposé, comme vous le savez, de réduire l'effectif à 21000 hommes ; mais elle remplaçait ce qu'elle supprimait par une allocation  d'un million de fonds du gouvernement, avec lequel on pouvait solder, gagner ou neutraliser, selon les circonstances des individus ou des localités  des tribus ou des chefs arabes..."


DECAZES Elie est né en 1780, † en 1860
Comte puis Duc, Président du conseil des ministres sous Louis XVIII


Format in-folio   - 2 pages 1/4 - Très bon état manque aux décachetage sur la page adresse (voir photos)

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

(vide)
Contactez Librairie Autographes
Contactez-Nous




Musee Soulages
Musee Soulages Rodez 2014


Les Devises Republicaines

Les Devises Republicaines