Autographes Passe-Present



Newsletter


Lepassepresent
Present sur RV

Marche Dauphine Puces Saint Ouen

Membre de


Syndicat des Antiquaires


Antiquites et Collections



LIENS EXTERNES

Restauration
Documents


Restaurations Documents Anciens

Musee Fenaille


Musee Fenaille Rodez

Sainte Eulalie d'Olt

Sainte Eulalie d'Olt-Histoire
Pour les Hotes

ENFANTIN Prosper Lettre Autographe Signée 1844 [Algérie Maroc Pce de la Moskowa]

1844

Lettre Autographe Signée

Barthélémy Prosper ENFANTIN

Lettre à Entete L'ALGERIE

concerne les evenements du Maroc 1844 et précéde la bataille d'Isly

et la victoire de Bugeaud.

 

Plus de détails


150,00 €

Disponibilité :

1 pièce


Excellent etat , dimensions 13 x 21 cms

"Mon cher Baron , le Prince de la Moskowa qui interpelle le Ministere sur l'affaire du Maroc ...me demandait si j'avais une bonne carte à lui montrer.Je lui ai parlé de la votre et je lui ai promis de vous demander s'il vous conviendrait de lui laisser y jeter les yeux ... je vous demanderais de venir me prendre demain matin vers 7h et nous irions Rue Lafitte chez le Prince .... "

Barthélemy Prosper Enfantin, dit aussi Père Enfantin, est né à Paris le 8 février 1796 et mort à Paris le 31 août 1864. Il est l'un des principaux chefs de file du mouvement saint-simonien, mais est aussi, un entrepreneur, notamment à l'origine du Canal de Suez et du développement du chemin de fer, un écrivain, et un patron de presse.Il fit des missions en Algérie et condamne les horreurs de la colonnisation .

Après un premier concours d'admission en 1812, Enfantin est accepté l'année suivante à Polytechnique (X1813), où il rencontre les futurs membres de l'aventure Saint-simonienne. Tandis qu'Enfantin fait de nombreuses demandes de bourses pour l'École polytechnique, l'Empire napoléonien décline : le 30 mars 1814, trois armées ennemies encerclent la capitale. Les polytechniciens participent à la défense de la ville aux commandes d'une batterie de 28 canons. La ville défaite, Enfantin et quelques-uns de ses compagnons d'école gagnent à pied Fontainebleau pour rejoindre ce qui reste de l'armée Impériale.

Néanmoins l'École polytechnique ouvre de nouveau après ces combats. Enfantin est contraint de démissionner un an après son entrée à Polytechnique, en 1815, sa demande de bourse étant refusée malgré les nombreuses lettres de son père.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

(vide)
Contactez Librairie Autographes
Contactez-Nous




Musee Soulages
Musee Soulages Rodez 2014


Les Devises Republicaines

Les Devises Republicaines